LE TEMPS

Le temps passe, il court, nous laisse pantois tant il s’acharne parfois à se projeter en avant de façon débridée, dans une fuite éperdue, à l’image de nos sociétés prétendument modernes, mais si affreusement boulimiques de notre espace, en dévorant tout pour nous priver de notre liberté d’être, de penser, de vivre…

Eh ! Ce ne serait pas possible qu’il ne se déplace qu’à la vitesse d’un escargot ? Pour que l’on goûte mieux chaque seconde, chaque respiration comme un don de la vie.
Mais cela dépend aussi de nous, car il faut savoir et pouvoir résister à cette pression, cette dictature de l’immédiateté, du temps aspiré, souvent volé à notre insu, à moins que nous n’en soyons complice, tant nous nous identifions parfois de façon inconsciente à cette fuite des choses…

Gilbert

2 commentaires sur « LE TEMPS »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s