AMAZEMENT IN TAITUNG ETONNEMENT A TAITUNG

Taitung, ville du sud de Taïwan, aujourd’hui reliée au reste de l’île par le train. Aller vers le sud faisait partie de mes projets pour avoir une vision plus complète de ce pays où je venais pour la première fois.
Se trouve à Taitung le site archéologique important de Peinan et aussi des richesses culturelles sur les aborigènes. Pour moi qui suis fasciné par les origines, les racines, le tout début des choses, je me devais de venir sur ces terres plus lointaines ; une façon aussi de laisser la quiétude bouillonnante de Taïpei pour me lancer dans une exploration plus intimiste de Taïwan.

Le Musée National de la Préhistoire se trouvant assez loin de mon hôtel, je me décide à prendre un taxi. Ce musée est en effet assez excentré et je dirais que, quelque part, il faut le mériter car, en plus, il me faudra songer au retour, en appelant aussi un taxi, comment, cela je l’ignore encore. Du bonheur des voyages et des imprévus…

IMG_8127.JPG

Un musée moderne au coeur des traditions ancestrales des aborigènes et, bien sûr, de la préhistoire sur l’île de Taïwan.

Ce musée a été achevé en 2001 et traite de la préhistoire en s’attachant à présenter au public tout ce qui concerne le développement des cultures aborigènes, en particulier leurs coutumes, leurs vêtements et bijoux .

IMG_8022.JPG

Belle collection de vêtements traversés par l’art dans toute leur beauté et leur esthétique.

IMG_8031.JPG

Regard expressif qui plonge ses racines dans un passé dont nous ne savons pas tout, alors qu’il y aurait tant à apprendre.

IMG_8026.JPG

Toujours une approche esthétique des choses.

IMG_8049.JPG

Quand les aborigènes découvraient le christianisme… Le Christ vu par eux.

IMG_8047.JPG

J’ai admiré la splendeur de leurs pirogues dont plusieurs sont exposées ; ce sont de véritables œuvres d’art et, tout compte fait, ce n’est pas l’envie qui me manque de m’embarquer sur elles pour me laisser porter sur les flots au son des musiques qui accompagnaient les départs, comme pour conjuguer le mauvais sort et s’attirer les bonnes grâces des cieux… De plus, la beauté de ce musée avec ses salles d’exposition bien agencées invite à déambuler parmi toutes ces productions aborigènes, et la reconstitution du cadre de vie des premiers hommes est très bien faite avec cette évocation implicite du développement progressif de leur pensée.

IMG_8063.JPG

Voyage et esthétique…

IMG_8065.JPG

C’est un musée très pédagogique avec des animations pour les enfants qui peuvent, par exemple, s’exercer à reconstituer des poteries anciennes. Mais certains adultes s’y mettaient aussi comme je l’ai constaté. Finalement, l’on apprend à tout âge…

IMG_8166.JPG

Et puis, c’est aussi l’évocation de l’environnement des premiers hommes.

IMG_8096.JPG

Le temps étant très chaud depuis le début de la matinée, avec une atmosphère lourde, un peu oppressante malgré la climatisation, je décide de m’octroyer une pause et d’aller manger quelque chose dans l’espace réservé à cet effet à l’intérieur du musée. Je suis le seul à m’installer dans cette grande salle, haute de plafond. Après un passage obligé dans l’espace vente où sont exposées de magnifiques reproductions de ce que produisaient les aborigènes, je décide de partir au parc archéologique de Peinan.

Moi qui pensais que le musée et le parc étaient proches, et bien j’en suis tombé des nues. Ils sont très éloignés en fait. Je me fais expliquer par le personnel du musée comment m’y rendre. Et je dois dire que l’on me conseille de prendre un taxi car il me faudrait marcher un bon moment sous un soleil de plomb, et l’expression n’est pas trop forte, pour atteindre une gare, prendre un train et enfin arriver à ce fameux parc. Je décide tout de même d’y aller par mes propres moyens sans prendre de taxi. Pas très raisonnable tout cela.

Après avoir marché quelques centaines de mètres, j’entends quelqu’un courir derrière moi. C’est un responsable du musée qui m’explique qu’en fait il me faudrait attendre longtemps à la gare qu’un train arrive. Je retourne donc avec lui au musée et un employé m’appelle un taxi.

Si j’ai développé, peut-être un peu longuement cette question des moyens de transport, c’est pour montrer l’incroyable disponibilité et la patience des responsables et employés de ce musée, comme très souvent à Taïwan, pour aider les gens qui sollicitent des renseignements et surtout ne pas les abandonner à leurs interrogations ou problèmes. Cela me plonge dans un abîme de perplexité car je n’ai jamais vécu ce genre de situation en France.

Je n’ai pas besoin d’expliquer au chauffeur de taxi la destination où je lui demande de me déposer car le musée l’a déjà fait au téléphone. Arrivé au parc archéologique de Peinan, après avoir échangé avec lui quelques mots en anglais et en chinois, en fait des choses très basiques pour moi, j’entreprends ma visite.

C’est un parc ouvert au public, sans droit d’entrée, où il y a peu de monde, tant la chaleur est accablante. Il faut être un peu fou pour déambuler dans les allées sous un cagnard pas possible, très actif, moi qui de plus n’ai pas de chapeau et qui, par-dessus le marché, porte un sac à dos et un appareil photo en bandoulière. Voyager, c’est aussi parfois toute une expédition.

J’aperçois une sorte de grande hutte sur pilotis au beau milieu d’un pré, avec un ruban jaune interdisant d’aller dessous, car manifestement un travail de rénovation doit y être mené. Les habitants cette hutte résidaient donc bien au-dessus du sol, ils y accédaient par une échelle et cela devait leur permettre d’échapper aux bêtes sauvages.

IMG_8178.JPG

Tout un travail d’architecte pour la solidité et l’équilibre de cette grande hutte.

IMG_8182.JPG

Paysage enchanteur où l’intelligence des hommes leur permettait aussi de respecter leur environnement, de s’y intégrer. Je me suis parfois posé la question. Ces hommes préhistoriques qui vivaient sans tout le confort, toute la sécurité, aussi sans toutes les avancées médicales que l’on connaît de nos jours, étaient-ils moins heureux que nous, ou au contraire, savaient-ils apprécier leur vie de façon différente de la nôtre, dans une harmonie avec le vivant…

IMG_8198

Je découvre plus loin une autre habitation, plus petite, qui ressemble à une maison, tout en bambou, très belle, avec plusieurs chambres, la cuisine, du rangement même.
C’est assez étonnant, mais l’accès y est libre et je n’y rencontre aucune dégradation.

IMG_8214.JPG

Arrière de cette habitation.

IMG_8219.JPG

Quelques dizaines de mètres plus en amont, c’est ce qui reste des murs d’une maison en pierre que je découvre.

IMG_8255

Je pense que c’est un reste du foyer.

IMG_8260.JPG

Je vois là comme une évolution architecturale où les être humains s’affranchissent de leurs sujétions très primitives pour entrer dans un état plus conceptuel, construit, amorçant des révolutions qui les amèneront un jour à dominer pour le meilleur comme pour le pire, non seulement les animaux, mais aussi toute la Terre, avant de se lancer un jour dans la conquête spatiale. Si toutes ces femmes et tous ces hommes avaient pu imaginer à quoi allait les mener l’expression de leur liberté, qu’auraient-t-ils vraiment décidé ?

La chaleur devient de plus en plus forte. Je décide de m’abriter et le mot n’est faible, dans une maison de thé. Un peu plus tard, je demande à une des deux jeunes filles qui tiennent cette boutique s’il est possible de me brancher sur le wifi. N’y arrivant pas malgré leurs explications, l’une d’entre elle prend mon portable et trouve la solution à l’impossibilité de me connecter. Lorsque je lui demanderai comment me rendre à la gare afin aller acheter un billet de train pour me rendre à Tainan, elle me demandera si j’accepte qu’un de ses amis m’y amène dans sa petite camionnette professionnelle.

Ce pays est vraiment étonnant et il m’étonne chaque jour un peu plus, dans le bon sens bien sûr. Nous partirons à cinq, son ami, moi en tant que passager, deux garçons sur la plateforme arrière ainsi qu’elle, malgré mes protestations car j’insiste pour qu’elle monte devant. Elle refusera tout net ; toujours cette attention permanente, à moins que ce ne soit la situation de cet homme occidental, pas très bien rasé, sans doute à l’air fatigué qui la pousse à me mettre à l’abri de la chaleur dans la cabine.

A l’arrivée, je leur propose de prendre quelques photos, oui, tout cela pour garder en mémoire ces moments très précieux. Ce sont des jeunes sympathiques et serviables. Pendant le trajet, celui qui conduit m’explique qu’il vient d’obtenir son permis de conduire ; je le félicite et je le sens très fier.

IMG_8288.JPG

Je les vois partir avec un peu de nostalgie, foutue sensibilité qui m’attache à toutes ces rencontres éphémères de la vie…

IMG_8293.JPG

Une fois mon billet pris, je prends un bus pour me rendre sur le site de l’ancienne gare de Taitung, sur les conseils d’un ami blogueur, Aymeric, et je l’en remercie profondément car sans lui, je ne me serais jamais rendu sur ce site où je découvre une vie culturelle assez intense. La gare a été fermée en 2001 après plus de 80 ans d’activités et une nouvelle gare éloignée de celle-ci, plus grande, plus fonctionnelle a été créée, celle précisément où j’ai pris mon billet pour Tainan. Ce sont ici des bâtiments qui ont été sauvegardés, avec les anciennes voies de chemin de fer qui subsistent, des wagons, quelques œuvres d’artistes, une pirogue d’aborigène, plus loin des sortes de montgolfières où l’on peut mettre des bougies. On y rencontre des étudiants, des joggeurs, aussi des flâneurs.

IMG_8296.JPG

L’art avec ses formes, ses couleurs, comme un tunnel virtuel…

IMG_8322.JPG

Anciens wagons, comme un témoignage de la vie ferroviaire de cette ancienne gare.

IMG_8313.JPG

Après avoir déambulé, je décide de rentrer quand mon attention est attirée par un bâtiment un peu excentré où des jeunes préparent le carnaval avec des chars, des déguisements.

IMG_8376.JPG

Je demande l’autorisation de photographier, ce que l’on m’accorde assez facilement et je passe un bon moment à fixer dans mon appareil tout ce qui a été construit, dessiné, assemblé.

IMG_8375.JPG

Quelques figures…Une naïade…

IMG_8335

L’atelier au travail, où tout se créée…

IMG_8336.JPG

Une idée de ce que sera le carnaval dans quelques jours.

IMG_8359.JPG

Un poisson surgi des eaux…

IMG_8364.JPG

Un dessin préparatoire…

IMG_8367.JPG

Je reparlerai plus tard, dans un autre texte, de ce ce sentiment culturel assez fortement ancré que j’ai souvent rencontré à Taïwan.

Un peu de rêve, s’élever au-dessus des contingences de la vie, avec ces petites montgolfières dans le parc qui entoure la gare.

IMG_8438.JPG

Fatigué, un peu affamé, je rentre dans un restaurant pour apaiser ma faim et me reposer un peu. Tout au long de mon séjour, je ferai des efforts pour découvrir tout ce qui fait la spécialité des mets à Taïwan ; je dis efforts, car je suis très difficile, y compris pour la cuisine française.

Au sortir du restaurant, armé de mon plan, j’essaie de m’orienter, y compris auprès d’un agent d’un poste de police proche et, après plus d’une demi-heure de marche…et bien, je me perds. Complètement perdu alors que la nuit est bien noire. Je suis tout fourbu, je me sens crasseux, découragé, j’ai mal aux pieds et, en plus, aucun taxi n’apparaît alors à l’horizon.

Je m’adresse à des gens qui sont sous un auvent à prendre le frais, leur explique la situation et je comprends alors vraiment que je suis un naufragé du voyage. Mais la bienveillance est sur moi puisque la mère s’entretient de tout cela avec son fils et il me propose de me ramener à mon hôtel, « free » me précise t’il. Quel bonheur. Pendant le parcours, il se présente. C’est un professeur d’école primaire .

Voilà une journée bien remplie, tant sur les plans historique, culturel qu’humain. Les voyages sont cette respiration dont j’ai besoin.

Gilbert
Mardi 1er août 2017

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s