DERNIER JOUR A KAGOSHIMA

Ce samedi matin est la dernière journée de mon séjour à Kagoshima. Après avoir visité le marché aux poissons de la ville, qui m’a aussi ramené à mon premier séjour au Japon en 2015 tel que je l’ai relaté dans mon article précédent, je vais passer tout ce temps qui me reste pour courir les rues, afin de ressentir en moi, pour mieux tenter de la comprendre, cette âme japonaise si proche et respectueuse de la nature, de ses traditions millénaires. Parce que le peuple de ce pays s’inscrit dans une histoire qui plonge ses racines dans les temps les plus reculés, et qu’il fait sans cesse vivre dans son quotidien et le respect de sa culture ancestrale. Ce qui n’est pas toujours le cas dans tous les pays.

Un beau couple en tenue traditionnelle.
IMG_4770.JPG

C’est ce que j’aime profondément au Japon, cet appétence pour la vie, le goût du beau, de l’esthétique, de l’organisation, du respect des choses ; une façon de continuer l’oeuvre de toutes ces femmes et de tous ces hommes qui ont construit et développé ce pays avec la fidélité à des valeurs inscrites au plus profond de chacun.

Et quand la nature se cabre et modifie, parfois brutalement, cet équilibre précaire entre terre, mer et ciel par ses caprices aveugles et dramatiques, alors ce peuple courageux montre sa capacité à faire face avec détermination, pour tout reconstruire et, au-delà de ses malheurs, pour lancer de nouveaux ponts sur l’avenir et sans cesse se réinventer.

J’admire ce pays et son esthétique que l’on retrouve partout, dans ses paysages et son organisation urbaine, dans ses gratte-ciels dont beaucoup ont une beauté à couper le souffle, dans ses jardins et sa vie sociale où chacun s’efforce de ne pas empiéter sur la liberté des autres, avec ce respect mutuel quand, de façon tacite et non nommée, l’intimité de chacun dans les lieux publics est garantie par une distance qui en devient la norme.

C’est peut-être pourquoi je trouve que le Japon est un pays où le silence s’entend véritablement, même lorsqu’il est en pleine activité, dans une sorte de balancier entre une vie sociale intense et le retour sur soi, comme s’il fallait se protéger au coeur même de la cité des excès de toutes sortes et, en premier de lieu, d’une exubérance déplacée qui s’apparenterait à un non-respect des autres.

Elle est bien loin, cette France que je trouve si souvent étriquée à force de se couper de ses racines naturelles, et de ne pas avoir compris qu’elle est devenue une puissance moyenne, loin de son empire colonial dont elle garde, de façon très inconsciente, une nostalgie douloureuse.

Mais loin de toutes ces considérations, me voici de retour en fin de matinée à mon hôtel où, après un petit temps de repos, je repars me promener en début d’après-midi dans les galeries commerciales. C’est jour de fête aujourd’hui. Et je vais aussi y retrouver mes amis.

Le temps des petits…la curiosité, l’envie de jouer.
IMG_4751.JPG
La bienveillance des grands.
IMG_4763.JPG

On mange à toute heure, et c’est très bon.
IMG_4756.JPG

Dans un magasin de thé.
IMG_4771.JPG

Lorsque j’ai sollicité des japonais pendant mon voyage afin de les prendre en photos, je ne me souviens pas avoir essuyé un refus.
Prendre des clichés, c’est aussi, dans un certain sens, tenter d’arrêter le temps, de le coincer entre deux portes pour qu’il n’arrive pas à s’enfuir trop vite afin de pouvoir entrer en résonance avec une personne, un paysage, une émotion et parfois, un sentiment…

Une belle élégante.
IMG_4782.JPG

Un peu plus tard, dans les rues de Kagoshima la fête bat son plein.
IMG_4790.JPG

IMG_4791.JPG

IMG_4795.JPG

IMG_4815.JPG

La nuit tombe mais les rues sont toujours aussi animées.
IMG_4817.JPG

Des odeurs, l’envie de se sustenter…
IMG_4850.JPG

Les jeunes toujours très présents, avec leurs kimonos, ces vêtements traditionnels très beaux et élégants, comme la continuation d’un passé qui se conjugue au présent.
IMG_4863.JPG

La nuit est vraiment tombée, c’est une autre ambiance qui se fait jour et tout se transforme.
IMG_4867.JPG

IMG_4871.JPG

Images du Japon, quand la vague et tout ce qu’elle représente dans l’imaginaire des habitants resurgit…
IMG_4882.JPG

Un spectacle.
IMG_4927.JPG

Comme une invitation à aller se coucher.
IMG_4948

Le Japon mystérieux qui se cache derrière un masque. Arriverai-je un jour à découvrir son âme ?

IMG_5010

Gilbert SANSLAVILLE

Samedi 15 juillet 2017

Un commentaire sur « DERNIER JOUR A KAGOSHIMA »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s